Orléans Val de Loire

Les cartes de votre secteur 

 
 

Téléchargez le cahier de cartes d'Orléans Val de loire

 

Une halte nouvelle à Ormes/Ingré

Le projet prévoit la création de 4 haltes. Une halte est prévue à la limite des communes d'Ormes et d'Ingré. Elle sera desservie par les 20 TER réalisant chaque jour la liaison Chartres-Orléans (10 dans un sens, 10 dans l’autre).
Un positionnement de la halte à l'endroit de la gare historique (au nord de la rue de la Gare à Ingré) est pressenti aujourd’hui, mais aucune décision n’est arrêtée. L’implantation définitive des haltes reste à préciser dans la suite des études et de la concertation, en fonction de différents critères : facilités d’accès, proximité des centres-villes, disponibilité de terrains pour la halte et pour des places de stationnement, etc.  

Des aménagements aux abords de la gare d'Orléans

Une gare terminus

Le projet prévoit de modifier l'organisation des voies aux abords de la gare d'Orléans, de façon à accroître la capacité de ce secteur : 

  • mise à deux voies de la ligne entre le PN90 et la ligne Tours-Les Aubrais ; 
  • mise à deux voies du raccordement reliant la ligne Tours-Les Aubrais à la gare d'Orléans-Centre ;
  • amélioration du plan  de voies à l'entrée de la gare d'Orléans, de façon à faciliter l'entrée et la sortie simultanée de trains. 

Les principaux enjeux sur le territoire d'Orléans Val de loire

Les études conduites par Réseau ferré de France ont permis une première identification des enjeux liés aux activités, à l'environnement et au cadre de vie :

  • Dans le territoire de l’Agglomération d’Orléans, la ligne traverse des zones urbanisées sur la plus grande partie de sa longueur. Les études sur le bruit généré par le projet seront mises à jour une fois le projet technique finalisé (notamment sur les passages à niveau) : leur résultat permettra, selon la réglementation sur le bruit qui s’applique aux infrastructures ferroviaires, de définir si des mesures de protection sont nécessaires. Des mesures spécifiques pourraient être mises en oeuvre durant la période des travaux pour limiter les nuisances.
  • Les passages à niveau sont utiles principalement pour les liaisons entre les communes et pour les traversées des exploitants agricoles. Certains donnent accès à une école, à des commerces, à des lieux de travail. Il sera recherché dans la suite des études et de la concertation les meilleures solutions pour traiter chaque passage à niveau en fonction des enjeux pour les déplacements locaux :
    • maintien du passage à niveau avec aménagements assurant une plus grande sécurité,
    • remplacement du passage à niveau par un ouvrage d’art (passage par dessous ou par dessus la voie ferrée),
    • suppression avec rabattement sur un passage à niveau ou ouvrage d’art proche,
    • suppression simple.

Certains de ces aménagements pourraient nécessiter des acquisitions foncières ; la réduction des impacts sur le bâti sera systématiquement recherchée.

  • Dans la commune d’Ormes, la ligne se situe en partie en secteur agricole et ses abords sont partiellement constitués de champs cultivés et de bois. L’étude des impacts du projet sur l’environnement naturel, sur les activités et sur le cadre de vie des habitants est en cours et sera intégrée au dossier de la future enquête publique.
  • Des travaux seront nécessaires dans le silo à grains d’Ormes (en cas de maintien de l’activité de celui-ci) pour assurer la sécurité des circulations voyageurs.